Accompagner les publics

Mob’Actions accompagne toute personne rencontrant des freins liés à la mobilité dans le cadre de son insertion sociale, professionnelle, ou dans son maintien dans l’emploi. Cet accompagnement est réalisé au plus proche du domicile de la personne, par Jean Philippe ou Céline, nos conseillers mobilité.

Ce processus d’accompagnement se décompose en plusieurs étapes :

Prescription

Notre accompagnement social lié à la mobilité s’inscrit, idéalement, dans un parcours d’accompagnement global. Pour ce faire, il est préférable que les personnes rencontrées nous soient orientées par le prescripteur qui les accompagne régulièrement.

Cependant, nous pouvons également recevoir des personnes qui s’adressent à nous directement. Pour nous contacter cliquez ici.

Le diagnostic mobilité

Tout accompagnement débute par une rencontre physique d’une heure à une heure trente au plus près du domicile.

Ce rendez-vous vise à comprendre la problématique mobilité, et plus largement le contexte d’intervention, à savoir la situation sociale, familiale et budgétaire de la personne.

A la fin de cette première rencontre, le(la) conseiller(e) mobilité détermine avec la personne accompagnée les freins à la mobilité à lever en priorité. Le conseiller mobilité recherche des solutions et/ou proposera des pistes de travail dans le cadre d’un accompagnement plus long dit « renforcé ».

Au terme de cette phase de diagnostic, soit la personne accompagnée accepte l’accompagnement renforcé et une nouvelle date de rencontre lui est proposée soit elle ne souhaite pas engager de nouvelles démarches.

Dans tous les cas, s’il y a un prescripteur ce dernier sera informé du diagnostic posé avec l’accord de la personne accompagnée et des solutions envisagée.

Selon les cas :

  • Soit ce diagnostic a permis de mettre en lumière certains freins légers et donc, de conseiller des solutions à mettre en place rapidement ; ou bien des freins annexes, à traiter en priorité. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de démarrer un accompagnement renforcé avec la personne rencontrée.

  • Soit, les freins décelés peuvent être levés. Dans ce cas, un plan d’actions adapté est proposé à la personne, en prenant en compte les particularités de chaque situation. Cette rencontre marque alors le démarrage d’un accompagnement renforcé, basé sur une confiance réciproque.

Quelle que soit la suite donnée à l’accompagnement, Mob’Actions informera le prescripteur de l’évolution de la situation.

L'accompagnement renforcé

La phase d’accompagnement renforcé est adaptée à chaque individu. Il n’y a pas de normes en termes de « nombre de RDV » ou de « type d’accompagnement ». Chaque
situation étant différente, la nature de l’accompagnement choisi s’adaptera à chaque personne.

Les rendez-vous sont réalisés au plus proche du domicile de la personne accompagnée (dans la majorité des cas, dans le CMS de proximité).

Trois grands types d’accompagnement sont (souvent proposés en parallèle) ou non.

  • L’accompagnement vers un partenaire du réseau Mob’Actions (garage automobile, location de véhicule à tarif solidaire, transport solidaire, auto-école sociale, etc.). Le suivi de ce parcours sera réalisé par le conseiller mobilité qui évaluera avec le partenaire et la personne accompagnée les besoins et l’impact des solutions trouvées.

  • L’accompagnement à la recherche de solutions financières (Accompagnement budgétaire, Micro-Crédit Social, Eventuelles aides existantes, prêts associatifs, etc.)

  • L’accompagnement visant à lever les freins socio-culturels, psychologiques, familiaux à la mobilité.

Tout accompagnement est réalisé dans une logique de parcours. L’objectif final étant d’accéder à une solution pérenne.